Lettre ouverte au confinement

Cher confinement,

Tu ne nous manqueras pas ! Ok, ok c’est faux !

A l’heure où tout le monde se plaint encore de toi, je viens par la présente te rassurer : ta disparition apportera plus de liberté, mais bien des aspects de ta présence nous manqueront le moment venu.

Imagine le parisien qui se réveille après 2 mois de zen attitud, journée rangement, jardinage, déco et compagnie… se réveiller à 7h00 tapante, café, boulot ! Attention, entre le café et le boulot, il y a le délicieux moment du métro. Tous ces gens de bonne humeur, ce parfum si délicat et chaud qui chatouille les narines : Brise d’Urine, la nouvelle fragrance pour un doux retour à la réalité.

Fail Cosmo Kramer GIF - Find & Share on GIPHY

Les caribéens seront tellement contents de retrouver leurs plages et leurs rivières qu’ils iront carrément y camper. Ils pourront ainsi y déposer quelques déchets ça et là, sans oublier le traditionnel tronc fécale flottant, mascotte incontestée du camping !

Poop GIF - Find & Share on GIPHY

Certains pourront de nouveau jurer dans les embouteillages, arriver en retard au boulot et accuser l’embouteillage infernal plutôt que leur motivation à venir bosser dans un travail de merde qu’ils détestent !

Ceux que tu avais érigés en héros dieux, descendront de leur piédestal. Adieu dons, reconnaissance et promesses de revalorisation ! Ils redeviennent simples mortels… Ben ouais, Martine ne cesse de le dire :  » on paie les impôts pour leur payer leur salaire c’est bien suffisant !  » . L’hôpital de Pointe-à-Pitre restera tel qu’il est… Ben ouais, Martine l’a dit : « Notre-Dame guérit les âmes alors le reste on verra après !  » .

Flirty Wink GIF by VPRO - Find & Share on GIPHY

Les parents qui se sont transformés en profs, éducateurs spécialisés, centre aéré, punching balls, pourront de nouveau prendre du temps pour eux courir après le temps… pendant que les profs tâcheront d’éduquer 34 élèves + le leur en même temps.

Ah vraiment, tu es bien handicapant ! Mais tu nous a offert une parenthèse à laquelle, ne le nions pas, nous nous sommes habitués quelque part.

Que peux-tu nous souhaiter ? Un retour tout en finesse à notre nouvelle vie sans toi.

Bien à toi,

La Chieuse,

Reporter d’investigation pour Covid-Antilles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.